Actualité

Présentation du Théâtre des Sables

Très attendu par les amateurs de culture et professionnels du spectacle, le nouveau Théâtre de l'Etang-Salé rebaptisé "Théâtre des Sables" a été inauguré le dimanche 14 juillet 2013. La Ville de l'Etang-Salé peut s'enorgueillir de posséder l'une des plus belles salles de spectacle de l'île, avec la meilleure qualité acoustique et phonique de la région Océan-Indien.

Un peu d'histoire...

Le "ThéâtrArchives Théâtre Bâtimente des Sables" était à l’origine la salle des fêtes de l’Etang-Salé. Construit en 1984, ce bâtiment devient officiellement, l’année suivante, la salle Luc Donat. Inaugurée par la fille du célèbre compositeur réunionnais, cette salle de 3ème catégorie offre alors une capacité d’accueil de 701 personnes. Géré par l’Office Municipal de la Jeunesse, la salle Luc Donat devient un carrefour culturel de la région Sud et propose du théâtre, de la danse, de l’humour, des ciné-conférences, des concerts. Les artistes locaux s’y succèdent : Baster, Ousanousava, Ziskakan, Manyan et bien d’autres.

 

Si à l’époque les conditions d’accueil étaient insuffisantes, la salle Luc Donat emporte l’adhésion du public. "Cette salle résonnait comme une cathédrale, il faisait très chaud, mais cela ne l'empêchait d'afficher régulièrement complet", se rappelle Didier Coquille, le directeur du Théâtre des Sables. 

En 1997, l’Office Culturel Dominicain obtient la gestion de la salle. Les premiers aménagements commencent. La mise en place de gradins fixes, de la climatisation, de l’isolation thermique et enfin l’ajout d’équipements sons et lumières, donnent une nouvelle envergure à la salle Luc Donat.
Grâce à des conditions d’accueil supérieures, la programmation évolue. Des artistes nationaux et internationaux font chauffer les planches : Ossen, les Platters, Francis Lalane, Trio Esperenza ou encore Eric Triton –pour en donner une liste non exhaustive- sont accueillis.

En 2002, la commune délègue la gestion de la salle. Baptisée "Théâtre de l’Etang-Salé", le lieu devient un établissement public administratif.

En 2007, démarrent de nouveaux travaux. L’aménagement de l’arrière scène permet de stocker les décors. Encore une fois, la diversité de la programmation se développe en même temps que les fonctionnalités du bâtiment. Michel Boujna, Smaïn, Tonton David, Claude Barzotti, Eva Coréa, Nicole Croisille ont partagé des moments inoubliables avec le public. Ces échanges forgent la réputation du Théâtre de l’Etang-Salé. La presse locale le surnomme  "la plus grande des petites salles". "L’ambiance y était chaleureuse, simple et conviviale. Les artistes prenaient plaisir à faire escale chez nous. C’était la force du théâtre ", se rappelle Didier coquille.

2007 fût également l’année des premières résidences d’artistes. Meddy Gerville, Thierry Jardinot, les Zimpros, Johnny Guichard, Daniel Waro et Forcialli, Subramanian. Tous ont préparé plusieurs de leurs spectacles sur les planches du théâtre de l’Etang-Salé. Plusieurs captations DVD ont également été réalisées sur place.

Fermeture pour des raisons de sécurité

Le 31 mars 2008, le théâtre est fermé au public, une interdiction temporaire d'accès pour raison de sécurité et salubrité publiques. Subissant l'agression des nuisibles, des intempéries et le poids des ans, le théâtre s'était fortement dégradé. Les fientes d'oiseaux avaient attaqué les tôles et certaines structures favorisant ainsi l'infiltration d'eau et la détérioration des équipements intérieurs. Jugé insalubre par la municipalité, le théâtre est interdit au public et des travaux de rénovation sont entrepris.

Une longue réhabilitation pour raisons de crise et d'évolution des normes

En 2008, la crise est déjà perceptible sur le budget des collectivités territoriales. Dans ce contexte économique marqué par la stagnation des ressources et la rigueur budgétaire, la Commune de l'Etang-Salé lance une véritable chasse aux financements afin de poursuivre sa politique d'investissement soutenue. Bien que longue et laborieuse, celle-ci finira par porter ses fruits. Au final, la réhabilitation du Théâtre, hors équipement, représente un investissement de 1 880 000 € subventionné à 77% par la Région Réunion dans le cadre de sa politique pour la relance de la commande publique. Mais le Théâtre ne serait pleinement opérationnel sans les équipements son et lumière qui ont nécessité un investissement supplémentaire de 300 000 € financé par la Commune.

La crise économique aura également pour corolaire les difficultés d'une des entreprises travaillant sur l'opération. Des soucis financiers d'ordre privé qui engendreront un retard important en matière de réfection de l'électricité et de la climatisation.

Outre le poids du contexte économique, l'évolution des normes phoniques et acoustiques depuis le début du chantier a obligé la Commune de l'Etang-Salé à entreprendre des travaux supplémentaires. Ainsi, une étude acoustique et d'isolation phonique a conclu à la nécessité de mettre en oeuvre sur la paroi de la structure et sur la sous-face de la charpente, un complexe constitué de plaques d'épaisseurs variables et d'un plénum en laine de roche. De nouveaux travaux qui engendrent des dépenses supplémentaires et de nouvelles recherches de financements. Ainsi, un peu plus plus de cinq années après sa fermeture, c'est un Théâtre totalement refait et doté des toutes dernières technologies phoniques, acoustiques et de lumière qui s'ouvre à vous. 

Une structure culturelle hight tech

Seule la structure en béton du bâtiment a été épargnée par le chantier. La charpente, la toiture, l'électricité, les menuiseries, les plafonds, la climatisation, les peintures, les revêtements des sols et des murs... tout a été refait pour mettre en conformité le bâtiment tout en améliorant les conditions de travail des personnels et artistes.

Outre la réfection de l'édifice, la municipalité a profité de l'opportunité de la mise en oeuvre de ces travaux pour réaménager la scène, les loges, les tribunes et faire l'acquisition de matériels d'éclairage et de sonorisation de haute performance...

La scène réalisée en bois massif d'Iroko a ainsi été agrandie, affichant une surface de 140 m2. Celle-ci a été équipée d'une grille de levage motorisée pour l'accrochage d'éléments scéniques (projecteurs, lumières...).

Le parc existant en matière de lumière a été complété par des projecteurs de scène à led, plus écologique, durable et moins calorifique. Sous la scène, les loges des artistes ont entièrement été refaites. Côté acoustique, le théâtre est équipé du système "line source" Adamson et de liaisons en fibre optique. Le même que la maison de la radio au studio 105, à Paris. Une référence pour les connaisseurs.

Une attention particulière a également été portée à l'isolation phonique afin de réduire les nuisances sonores auprès du voisinage et créer une acoustique intérieure optimale.

Le Théâtre est également doté de tribunes motorisées amovibles permettant de proposer trois configurations de tribunes : 99, 209 ou 304 places, dont 7 places pour personnes à mobilité réduite. Totalement rétractées, les tribunes peuvent ainsi laisser place à un public de 600 personnes en position debout. Outre sa praticité, les gradins ont été conçus afin d'offrir une vision optimale sur la scène, sans aucune place morte.

La régie son et lumière a été intégrée à la tribune et un balcon technique a été conçu pour les projecteurs de poursuite et les caméras. Lieu prévu pour la captation audio et vidéo, le théâtre offre ainsi la possibilité d'enregistrer un concert "en live" piste par piste en numérique.

A l'étage, à l'arrière de la tribune, un espace a été aménagé afin de permettre aux artistes de se professionnaliser. Il s'agit d'une salle de résidence d'artistes à courte durée, destinée à accueillir les répétitions avec l'assistance technique du théâtre quelques semaines avant le spectacle.

A l'extérieur, un parking de 70 places a été réalisé. En cas de concert debout, le parking surveillé du cimetière sera mis à la disposition du public.

Nouveau départ, nouvelle dénomination...

Ce nouveau départ pour cet équipement culturel phare de la Commune est l'occasion de lui attribuer un nouveau nom. Anciennement dénommée "Salle Luc Donat", cette dénomination prêtait à confusion avec le Théâtre du Tampon du même nom et a été abandonnée en 2002, au moment de la création de l'établissement public gestionnaire, au profit de l'appellation : "Théâtre de l'Etang-Salé".

Afin de donner une nouvelle identité à cet équipement, le théâtre change de nom et s'appelle désormais "Théâtre des Sables". Cette nouvelle appellation fait référence à une caractéristique géologique particulière du sol de l'Etang-Salé qui confère à notre commune une identité forte avec sa longue plage de sable basaltique, ses dunes et sa forêt aménagée afin de retenir lesdites formations sableuses.

Le sable est un matériau granulaire constitué de petites particules (grains de sable) dont la composition peut révéler jusqu'à 180 minéraux différents. Ce matériau dont l'origine provient de la transformation lente, de la désagrégation d'autres matières, est particulièrement malléable et facilement transporté par le vent ou l'eau.

Par son hétérogénéité, sa malléabilité, sa transposabilité, le sable symbolise parfaitement la culture. Enfin, cette dénomination fait référence aux "sables du temps" qui nous ramène à l'écoulement du temps, par analogie au sablier.

A Propos

Très attendu par les amateurs de culture et professionnels du spectacle, le nouveau Théâtre de l'Etang-Salé rebaptisé "Théâtre des Sables" a été inauguré le dimanche 14 juillet 2013. La Ville de l'Etang-Salé peut s'enorgueillir de posséder l'une des plus belles salles de spectacle de l'île, avec la meilleure qualité acoustique et phonique de la région Océan-Indien.

Lire la suite...

Contact

Pour toutes informations complémentaires, l'équipe du théâtre se tient à votre disposition par téléphone ou internet.

Téléphone : 0262 26 50 97  

Fax : 0262 26 58 98

Email : contact@theatredessables.re

Site Internet : www.theatredessables.re